Livres
Dr Alpha Grace - Officiel website

LIVRES

Pour se renaître; vous devez faire mourir certaines choses dans votre vie et autour de vous; par exemple, des relations, des habitudes, croyances, raisonnements, émotions, schémas mentaux, coutumes et éducation !

Tous conçus pour briller


La connaissance de notre identité, de soi-même et de nos origines, de notre communauté, nation, croyances et traditions est primordiale ; et la connaissance de notre Dieu est la véritable signification de la résurrection.


L’ignorance, l’avarice et la perversité de la vérité, c'est cela l’enfer, à proprement dit. Aucun de nous ne devrait avoir à lever la main, le fusil ou l’épée, nous n’avons nullement besoin de cela.


Mais par contre, pour nous en tant que peuple de destinée, notre unité sera la plus grande arme de guerre. Il va falloir remplacer les noms donnés par des gens qui vous dénigrent et vous méprisent, et accepter le nom que Dieu vous transmet. Il est bon de savoir, qu'un bon nom vaut vraiment mieux que de l’Or.


Arrêtez de laisser que des infidèles infiltrent votre vie de famille et votre intimité, et ne donnez aucune occasion aux menteurs de s’entretenir avec vos conjoints.


Aucune nation n’a de respect pour les mendiants, alors arrêtons de nous comporter comme des mendiants devant les Suisses, les Européens et le monde mes chers frères Africains !


Par le dialogue, nous pouvons corriger les incompréhensions ! Notre peur la plus profonde, n’est pas d’être inapte. Elle nous aide d’être dotés d’un pouvoir sans que nous le mesurent.


C’est notre clarté, pas notre ombre qui nous effraie. On apporte rien au monde en se dévalorisant, il n’est pas éclairé de se faire petit que on les simplement pour rassurer les autres autour de nous. Nous sommes tous conçus pour briller – comme les enfants.


C’est ne pas donner à quelques-uns mais c’est en nous tous. En laissant briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres le pouvoir de faire autant, nous nous libèrerons de notre propre peur !


Sachez-vous que c’est notre présence, seule qui pourra aussi libérer les autres.

 

Les pseudo savants finiront par perdre le monopôle des savoirs!


Pour atteindre et maîtriser une telle compétence adaptative, ils doivent acquérir des compétences cognitives, motrices et efficaces leur permettant d'auto-réguler leur apprentissage. Ils ont ainsi de nombreuses possibilités d'utiliser et d'appliquer leurs connaissances dans un grand nombre de contextes et de problèmes.


Je me demande aujourd'hui si les jeunes universitaires et chercheurs ont encore suffisamment de temps et d’opportunités pour penser et réfléchir à leurs travaux. Dans l’ensemble, la culture de la recherche actuelle est, certes, propice à l’accroissement de l’information, mais peut-être moins à la recherche de nouvelles voies et à la remise en question des paradigmes existants nécessaires


Pour favoriser le progrès réel de la connaissance et le développement de la sagesse. Un autre défi est la lutte contre la manipulation des connaissances dans divers domaines, notamment en biomédecine et l'utilisation de l'histoire à des fins politiques.


Les analphabètes du 21e siècle ne seront pas ceux qui ne savent ni lire ni écrire, mais ceux qui ne peuvent pas apprendre, désapprendre et réapprendre!


Nous devons lutter contre la manipulation systématique des informations et des connaissances scientifiques.

Les scientifiques doivent s'efforcer de développer et d'améliorer des canaux et des modèles de communication efficaces avec le monde environnant. Les institutions publiques, les gouvernements, les entreprises et les universités affirment avoir du mal à recruter les bonnes personnes.


Considérant que la pensée critique est l’une des principales exigences de la plupart des postes, on peut se poser la question suivante: ces compétences non techniques peuvent-elles être enseignées?

Il est temps de rejeter la notion selon laquelle la pensée critique est soit un don inné qui ne peut être développé, soit une compétence acquise uniquement par l'expérience.


L’avènement des fils et des filles de Dieu est entré dans une ère nouvelle. Une ère du changement de paradigmes, dans les domaines de la vérité et de la justice selon Dieu.

La justice Divine escamote et ressort une à une, à la surface, des œuvres destructrices cachées à la vue et à la connaissance de tous, des forfaits perpétrés parfois de génération en génération, ou même pendant des millénaires.


Beaucoup sont ceux qui ont fini par s’y habituer par le fait même d’une mémoire du passé effacée et reprogrammée pour ne pas supporter de regarder en face, ni de voir comme tels, la gravité des réalités honteuses des actes à répétition d’une culture mise en place par ces mêmes acteurs qui se passent religieusement le relais pour que perdurent indéfiniment ces programmes à répétitifs, destructeurs de la divinité et de la souveraineté de l’être humain.


Certains Africains dans notre génération se comportent en récidiviste des actions du passé ; aussi ont-ils trouvé le moyen de vendre de nouveau, ce qu’ils ne savaient pas qu’ils possédaient et qui n’étaient donc pas à eux (1).


 Ils ont vendu leur dignité, leur souveraineté à des renégats.  Certains Européens bien que se prononçant publiquement contre Dieu , quand ils ne nient pas tout simplement  son existence ; 

Mais en réalité, dans le secret, beaucoup ont tenté une démarche pour en savoir un peu plus sur Celui que personne n’a jamais vu et survécu à cette vision Céleste.


Le seul hic dans ces cas-là,  c’est qu’ils n’avaient pas compris que Dieu n’est pas un homme pour se laisser tester ou manipuler. Et que seul un cœur droit et sincère à sa recherche , le trouvera, ce qui veut dire aussi, aura l'intelligence éclaircie pour appréhender Sa présence et Sa grandeur.


Alors, touchés de plein fouet dans leur orgueil et muent par l'arrogance et la colère qu’engendre la frustration, il leur est insupportable de concevoir la pensée qu’il y ait dans ce monde, des gens qui, eux, semblent jouir des privilèges de vivre des réalités auxquels ils n’ont pas accès et qui ne tiennent nullement compte que l'on soit , riche, puissant, privilégiés de tous les biens de ce monde.


Tout de même, au plus profond de chaque être humain, il est imprimé, d’une manière ou d’une autre, la connaissance de l’existence de Dieu. Et de plus, les personnes qui ont percé ce plafond de verre sont là, et ont pour mission de témoigner et d’enseigner au reste leur intimité avec le Dieu Invisible.


Ils ne doivent pas se cacher, ils doivent répandre la lumière qu’ils reçoivent justement en témoignage pour ceux qui doivent être sauvés et en témoignage aussi contre ceux qui s’obstinent à nier intentionnellement l’existence de Dieu, dans le dessein d’entrainer la multitude dans leur inévitable chute.


Ces livres vont faire leur chemin et permettront à des multitudes de rechercher la lumière, de la retrouver et d’en vivre. Mais pour d’autres, ces livres sont des témoignages contre eux, gravés pour l’éternité.

Rien ne s’efface, rien ne se perd, le travail que tu fais est rassemblé, enregistré et noté à chaque nanoseconde dans les archives Célestes, à plus forte raison dans celles de ce monde !


Les Africains qui se muent en minables sorciers pour le prix de ce qui va entrer dans leur ventre ne font que perpétuer les forfaits des lignées dont ils sont issus.

Quelques petites recherches nous ont bien appris beaucoup de choses à ce sujet, les liens générationnels ne relèvent et n’agissent pas uniquement dans les domaines du spirituel…


Chacun il est vrai, et cela est juste, paiera ou recevra une rétribution et nous savons que les bénédictions aussi bien que les malédictions peuvent courir jusqu’à des milliers de générations.


S’il n’y a pas une réforme profonde de la pensée, des actions, de la volonté tournée complètement vers la justice Divine, suivie d’une repentance sincère, beaucoup seront appelé à régler leur dettes envers l’univers et envers le Créateur de toute chose


Les porteurs de la révélation de Dieu subissent toutes sortes de tribulations de la part même de ceux qui sont supposés prendre bénéfice des fruits, produits de cette vie de consécration et de labeur, pour que luise la lumière dans le monde.


Cette souffrance n’est que pour un temps, c’est elle qui nous rappelle que nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas de ce monde. Celui qui nous a appelés et qui nous a commissionnés est avec nous à chaque instant, pour nous secourir;


De plus, nous avons l’assurance et la certitude que toute action est comptée et pesée. Nous servons un Dieu Juste et Fidèle, Riche en Bonté et lent à la colère. Nous savons aussi que Sa colère est un feu dévorant !!


Le Seigneur nous dit ceci : Je vous donne la vie éternelle ; vous ne périrez jamais, et personne ne vous arrachera de la main de ma main. Mon Père qui vous a donné à moi est plus grand que tous, et personne ne peut vous arracher de la main de mon Père. Jn 10 : 28-29

 

  1. Posséder quelque chose et ne pas savoir qu’on l’a ou que l’on en est le propriétaire équivaut à ne pas en posséder du tout.( tant que l’héritier est mineur, il n’a aucun droit, quelqu’un d’autre gère ses biens, lui dicte sa conduite…

 

 J'ai vu la guerre, je l'ai traversée.

J'ai vu des fanatismes politiques, religieux et militaires dans lesquels se mêlent des haines ethniques. J'ai vu du sang couler des blessés. J'ai vu des hommes tousser leurs poumons gazés.


J'ai vu les morts dans la boue dans les arbres, dans les rues. Corps soufflés mangés par des charognards. J'ai vu des villages et des villes détruits.


J'ai vu des hommes boiteux et épuisés sortir de la ligne, de la forêt - des survivants d'une guerre civile non conventionnelle.

J'ai vu des enfants mourir de faim littéralement parce que les seins de leur mère étaient vides et secs. J'ai vu l'agonie des mères, des pères, des épouses, des enfants amputés et des jeunes hommes. "Je déteste la guerre et la mort. "


Si je parle plus haut, fort, plus vrai et ouvertement, c'est parce que, nous avons en effet le droit, le devoir et la responsabilité divine de rééduquer, de civiliser et d’accompagner ardemment les Européens ou Occidentaux en général, à la voie de la vérité et de la Vie. C’est limpide, le sens et la portée que revêtent nos valeurs de la grandeur et l’intégrité ne sont pas les mêmes.


Vous êtes contre la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes ? Vous êtes homophobe. Vous êtes pour la mise au pas de l’islam quand il exige sa visibilité ? Vous êtes islamophobe. Vous souhaitez contrôler l’immigration extra-européenne qui transforme l’Europe a une conflictuelle société multiculturelle ? Vous êtes xénophobe et raciste.


Au fil du temps, des vices se sont transformés en vertus, de vilains escrocs et usurpateurs déguisés en économistes et en banquiers, de vulgaires assassins et bandits drapés en héros et en leaders nationaux, des menteurs effrontés sont élus et nommés diplomates et ambassadeurs.


Nous sommes tous conviés d’une manière ou l’autre à devenir démocratiquement des perverses, puisque ceci est le mot magique où se cachent toutes les atrocités du monde Occidental ! Si les occidentaux disent que tu es un dictateur. Alors c'est que tu travailles pour ton peuple.


S'ils disent que tu es démocrate c'est que tu travailles pour eux en les laissant piller les richesses de ton pays au grand dam de la misère de ton peuple.

Le monde est face à la renaissance du fascisme et du racisme institutionnalisé en Suisse, en Amérique et en Europe ! Pour survivre dans un pays de culture grecque et latine, de religion judéo-chrétienne, de comportement ségrégationniste, il faut être éduqué et audacieux.

Publications Bigmeci
Publications Bigmeci

La promesse révélée aux douze disciples et à nous aujourd'hui! 

La veille de sa crucifixion, le Seigneur a fait part de cette promesse des plus précieuses et encourageantes à ses disciples. Il savait qu'ils avaient besoin d'une ancre spirituelle dans leur vie : leur foi allait être durement éprouvée le jour suivant et Jésus ne voulait pas qu'ils sombrent dans le découragement et le désespoir.


Jésus leur a expliqué que, même s'il était vrai qu'il les quitterait, son départ leur serait en réalité avantageux. Bien sûr, les disciples ne voulaient pas que leur Maître bien-aimé et fidèle les quitte, mais Jésus savait que, puisqu'il ne pouvait se trouver qu'à un seul endroit à la fois en tant qu'homme, il lui était impossible de prendre part à la vie de chacun en même temps.


Toutefois, s'il partait, cette limitation disparaîtrait, parce que le Père enverrait l'Esprit du Dieu vivant, demeurer en chaque croyant.

 

Après sa résurrection, Jésus a commandé à ses disciples de rester dans la ville jusqu'à ce qu'ils soient "revêtus de la puissance d'en haut" (Lu 24.49). Même si les disciples avaient bénéficié de ses enseignements personnels pendant trois ans et demi et qu'ils avaient été témoins de miracles prodigieux, ils n'étaient pas prêts à le suivre dans la vie chrétienne.


Une puissance surnaturelle leur serait nécessaire pour annoncer la Bonne Nouvelle, comme Jésus le leur avait demandé. Il leur faudrait aussi la présence divine : pour s'attaquer à une tâche de l'ampleur du Grand Mandat, ils devaient savoir que Dieu était chaque jour avec eux (Mt 28.19,20).


La déclaration de Jésus que Dieu enverrait son Esprit demeurer dans ses disciples est une promesse débordante de puissance et d'une riche bénédiction, une promesse que chacun de ses enfants a le droit de réclamer.

L’arsenal thérapeutique

Tout ce qui touche au paranormal est en général présenté et considéré comme quelque peu bizarre, déplacé, excentrique, ou comme un simple produit de l'imagination.


On pense que la science peut tout expliquer, même ce qui lui échappe au premier abord. Pourtant, la plupart d'entre nous connaissent au moins une personne qui a des pouvoirs para­psychiques, qui prédit les événements ou les rencontres avant qu'ils ne se produisent, ou même un médium qui semble entrer dans des transes, au cours desquelles il parle peut-être une langue étrangère et « reçoit » des messages venus d'ailleurs.


À moins qu'il ne s'agisse de quelqu'un dont les mains, apparemment dotées d'un pouvoir magique de guérison, peuvent soulager toutes sortes de problèmes physiques, quelqu'un dont la présence apaise et réconforte.

 

Même si le paranormal ne nous paraît pas sérieux et que nous n'y croyons pas, nous n'en aimons pas moins ces gens-là, et nous ne manquons pas de nous tourner vers eux pour qu'ils nous aident lorsque nous nous sentons faibles. Même si nous sommes incapables d'expliquer ce qu'ils font, nous savons que cela nous soulage.


Les gens doués de pouvoirs paranormaux sont en fait très nombreux, mais la crainte de s'attirer des réactions hostiles les incite à rester discrets. Prenez par exemple la guérisseuse qui habite la maison au bout de l'allée. Tout le monde a peur d'elle, et, pourtant elle ne fait peut-être rien d'autre que de cultiver des plantes pour préparer des remèdes, à moins qu'elle ne sache lire dans l'esprit des gens, et qu'elle ne les effraye en leur disant ce qu'ils pensent.

 

C'est ainsi que la crainte de tout ce qui ne correspond pas à une vision bien précise du monde a poussé la société à considérer comme des monstres, de tels individus.


Pourtant, outre le fait que beaucoup d'entre nous connaissent de telles personnes, il est également intéressant de remarquer que nous sommes nombreux à avoir fait des expériences paranormales, surtout dans notre enfance.

 

Êtes-vous satisfait de votre propre image ?

Il est vraiment dommage que, dans une grande partie du monde religieux d’aujourd'hui, on apprenne aux gens à s’auto-déprécier, à l’exemple de ce vieil homme qui, parlant de lui-même employa l’expression : Un ver de terre comme moi.


Il y a quelques mois, j’assistais à un culte dans une église et quelle ne fut pas ma stupéfaction quand l’un des dirigeants de cette communauté s’est levé pour prier ainsi : Seigneur tu sais, nous ne sommes que de pauvres vers de terre dans la poussière, indignes de ton amour, c’est en tremblant que nous nous approchons de ton trône de grâce, comme de pauvres mendiants et des pécheurs…


Chacune de ses paroles dissimulait mal une sorte de peur sans nom, doublée d’une intime conviction de faillite personnelle. L’assistance en fut submergée et ne fit donc qu’acquiescer par des alléluias poussifs par-ci, et des amen larmoyants et retentissants par-là !


Atterré et profondément attristé, je me suis demandé si telle était vraiment la perception qu’avaient d’eux-mêmes ces enfants de Dieu. Était-ce donc cela Dieu-en-eux ? Vous avez là un exemple très violent de dépréciation de soi.


En effet, si vous pensez à vous-même comme à un ver de terre dans la poussière, vous expérimenterez ce qu’un ver de terre expérimente tout le temps ! Qu’arrive-t-il le plus souvent à un ver de terre ?


On lui marche dessus, n’importe quel pied peut l’écraser. Bien souvent, lorsque l’on vous marche dessus dans le jeu de la vie, cela provient du fait que votre amour propre, votre appréciation ou estime de vous-même, votre image de vous-même, n’est pas correcte.


Ce qui revient à dire que vous ne vous aimez et ne vous appréciez pas correctement. Comme vous pouvez donc le constater, l’amour de soi c’est la dignité personnelle.


Si au contraire vous vous appréciez et vous estimez correctement, si vous avez du respect pour vous-même, les gens ne vous marcheront pas dessus. Tout le monde vous répondra comme à quelqu’un de respectable dans le jeu de vie.

Scientifique, Formateur

& Ingénieur social

Dr Alpha Grace

Dr Alpha Grace  @ Tous droits réservés 2000 - 2020

Les opinions et convictions exprimées dans ce site sont exclusivement celles de l’auteur et ne doivent pas être citées ou référenciées sans son autorisation ou son accord préalable, s’il vous plaît. Merci de votre compréhension.

Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Accepter