CoeurLibre

 

L'être humain en 4 dimensions

 

Depuis l’année 2000 nos prestations s’adressent aux adultes qui ont subi des traumas et qui ressentent comme symptômes, entre autres: Angoisses récurrentes, peurs irraisonnées, burnout, difficultés relationnelles, identité morcelée, agressivité, instabilité d’humeur, etc. Il est courant de dire que l'humain est constitué d'un corps, d'une âme et d'un esprit. Il a aussi une raison et une intelligence. Cette quatrième partie peut être comprise avec l'âme.

Pour plus de clarté, nous considérons les deux aspects : le conscient et l'inconscient.

 

- Le corps – le physique – le physiologique, notre habitacle.

- L’esprit – le spirituel – ce qui nous relie à la recherche de sens.

- L’âme – il est entendu par âme, le psychisme, le cœur, le siège de nos émotions.

- L’intellect – c’est notre "disque dur", notre capacité à digérer et traduire les informations de nos pensées.

 

 

Retrouver la joie de vivre, sortir du stress et de la peur qui paralysent, c’est découvrir sa vraie personnalité pour un bien-être en toute liberté ! Oui vous pouvez être libre !

 

Notre âme est le siège de notre identité, de notre affectivité, c’est d’elle que partent nos capacités à nouer des relations, à aimer, mais aussi à haïr… L’âme est notre personnalité, notre Moi.

 

Ces douleurs qui vous rongent

 

Peur, stress, anxiété, sentiment de vide intérieur.

Relations conflictuelles à son travail, irritabilité.

Symptômes dépressifs, succession de colères et de pleurs.

Ambivalence, impression d’irréalité, perte de confiance.

Difficulté à établir une relation affective profonde avec son conjoint, ses enfants.

Émotivité exacerbée.

Troubles du sommeil, de l’alimentation, sexuels.

Dépendances, compulsivité…

 

Par exemple, une personne qui a peur fait souvent peur, une personne qui a mal fait mal, une personne qui craint d’être abandonnée, va avoir tendance à abandonner, etc. Ce sont les rapports de force que l’on découvre dans les sociétés occidentales, ne pas se laisser dominer par l'autre.

 

Origine de notre stress, la peur.

Le stress, nécessaire à la survie, devient pathogène dès lors qu’il envahit la vie au quotidien, et il l’envahit. Ce que nous proposons n'est pas une survie, mais bien la VIE.

 

La peur qui ronge et paralyse marque de son empreinte vos pensées, elle est suivie et entourée de culpabilité, de honte et d’une mauvaise image de soi. Ces ressentis sont parfaitement normaux. Lorsqu'un événement a provoqué un choc, il les a fixés comme des évidences qui se répètent constamment. Permettre de sortir des filets de la violence reçue, de vivre libre ou encore sortir de la peur, est-ce envisageable?

 

Je comprends ce que vous pouvez vivre.

 

Bien sûr que oui! Et c’est notre vocation depuis 2000. CHANGEZVOUS est une association privée reconnue d’utilité publique. Son siège est à Neuchâtel en Suisse. Il donne également des formations et des conférences en Suisse, en Europe, Amerique, Asie et en Afrique.

 

"On n’est pas responsable d’être une victime, on est responsable de ce que l'on en fait"

 

 

 

 

 

La Boite a Outils

 

Simples à comprendre et simple à appliquer, ces "bons outils", des attitudes, des mots qui construise

 

 

La Palabrathérapie

 

La vérité, celle de l’autre comme la vôtre, va être mise en lumière et comprise non par opposition, mais par confrontation.

 

 

Oui vous pouvez être libre !

 

ChangezVous reconnaît l’être humain comme une créature unique, solidaire de la société et dont la vie a un sens..

SOYONS VRAI

 

"Non seulement je n'arrive pas à entrer en relation avec les gens... mais je me suis rendu compte que les autres aussi, avaient de la peine à entrer en relation avec moi! C'est comme si j'étais enfermée dans un bocal transparent". C'est ainsi qu'une femme venue en consultation définissait son problème.

PRESTATIONS DU COEURLIBRE

N'AYEZ PAS HONTE DE VOS SOUFFRANCES...

 

Que ce soit pour un entretien ou pour une durée de plus de 6 mois, nous sommes là pour vous aider à vivre libre.

 

Une rencontre en toute simplicité, autour d’un Thé-croissant, vous permettra savoir si nous pouvons faire ensemble un bout de chemin.

 

N’ayez pas honte de vos souffrances, car ChangezVous ne vous jugera pas !

Le respect et la confidentialité sont une réalité.

 

ChangezVous reconnaît l’être humain comme une créature unique, solidaire de la société et dont la vie a un sens.

 

Nous ne faisons rien à votre place, l'équipe du ChangezVous permet l'émergence d'une pensée propre, d'une décision de vie, de choix personnels.

 

Vous ne faites rien tout(e) seul(e), nous serons à vos côtés pour vous accompagner sur les pistes de votre évolution personnelle, pour trouver ou retrouver votre bien-être.

LES 4 CLES POUR VOTRE CHANGEMENT !

 

Nous vous présentons les 4 clés ChangezVous, un cursus à visée thérapeutique

 

Clé n°1 : Découvrir sa véritable identité

Cette étape va permettre de découvrir quels sont les messages reçus, de faire le deuil de ses espérances, de découvrir sa véritable personnalité.

 

Clé n°2 : Oter les verrous

Un soin sur les conséquences spirituelles des traumatismes, qui font verrou pour une pleine créativité.

 

Clé n°3 : Intégrer les parties brisées de l’âme

Un soin spécifiques sur les parties brisées du cœur, qui elles, auront besoin d'une attention toute particulière et d’intégration intérieure et personnelle…

 

Clé n°4 : Vivre en société

Apprendre à écouter, formuler, exprimer, sortir de l’opposition, apprendre à entrer dans la confrontation pacifique, simplement à vivre en société.

 

 

Sortir du bocal est possible

 

LA BOITE A OUTILS

Comment réagir lorsqu'un enfant est "vilain"? Prenons un exemple qui pourrait être vécu d'une manière différente, dans d'autres circonstances, mais avec des similitudes quant à l'action:

 

Voilà la situation.

Un petit garçon qui hurle, trépigne, tape des poings contre la paroi...

"Supporterez-vous?"

Vous répondrez peut-être: "Pas vraiment! Je lui dirais d'aller se cacher dans sa chambre; que je n'aime pas les garçons qui sont comme lui. Il me fait honte, que vont dire les voisins? Que je suis une mère /père incapable de maîtriser, discipliner mon enfant? Ils me traiteront d’incapable, se moqueront de moi, oui, c'est ça".

 

Cet exemple pourrait être une situation vécue aux quatre coins de la planète... elle est si humaine! Pourtant, la réaction de cette maman/ce papa, (nous parlerons de maman pour simplifier la lecture) donc, la réaction de cette maman, face à la colère de son fils, n'est en fait pas le souci de ce que son fils vit, mais bien son propre confort.

 

Elle imagine ce que les voisins peuvent ou pourront dire d'elle. Une mère incapable d'élever ses enfants. Elle est donc furieuse contre elle-même, contre son fils qui l'expose à la honte. L’ordre donné à ce dernier va être: "va dans ta chambre" et ne veut-il pas plutôt dire: " Je ne supporte plus ma honte".

 

Quel est le fond du problème?

Qu'est-ce que cette jeune mère a vécu elle-même dans sa propre enfance, qu'est-ce qui fait écho en elle. Cette mère aurait besoin de parler d'elle, d'être écoutée et entendue, peut-être guérie de ses propres souffrances.

 

L'enfant, lui, risque de ne pas savoir gérer les conflits lorsqu'il sera adulte. Il aura de la peine à faire valoir ses droits autrement que par la colère. Il aura aussi le sentiment qu'il faut être gentil, si l'on ne veut pas être renvoyé et développer une attitude d'évitement face aux figures d'autorité.

 

Prenons la même situation mais dans une attitude constructive, en tenant compte de ce qui se passe au niveau de l'enfant: Il y a un enfant en colère. Il a peut-être trois ans, quatre tout au plus. Un petit garçon qui hurle, trépigne, tape des poings contre la paroi..." et un adulte qui assiste à la scène.

"Tu es très en colère, n'est-ce pas? "

"Oui, ze suis très en colère..." Répond l'enfant. "Est-ce que tu veux bien me dire pourquoi tu es si en colère?" dit l'adulte.

" Parce que mon copain... il a volé mon camion rouge". L'enfant se met à pleurer bruyamment.

"Il a volé ton camion rouge?"... "Ce n'est pas beau ça... je comprends que tu sois en colère!" Répond l'adulte.

 

L'enfant s'arrête de pleurer, il regarde l'adulte, les yeux rougis et explique: " Oui, ze lui ai prêté et... il est parti avec..."

Voilà que nous sommes au cœur du problème. " Est-ce que sa maman était avec lui ? " Et l'enfant de répondre doucement " Oui". " Et elle n'a rien dit? "Répondrez-vous probablement. " Non, elle n'a rien dit."

"Je suis aussi fâchée" pourriez-vous dire alors, "viens, donne-moi la main, nous allons voir chez ton copain ce qui se passe".

 

L'enfant se mettra à sourire timidement, puis gambadera à côté de vous. Ensemble vous irez quelques pâtés de maisons plus loin et vous sonnerez à la porte, désignée par le petit. La porte s'ouvrira, il faut l'espérer !

" Bonjour Madame, excusez-nous de vous déranger, mais il semble que votre fils ait emporté le camion rouge du petit que voilà"

Puis en se tournant vers l'enfant : "Peux-tu expliquer à cette maman ce qui s'est passé ?" Et le petit racontera... jusqu'à ce qu'intervienne par la porte entrebâillée de sa chambre le copain, avec le camion à la main. " Tu me l'as donné!"

 

" Non, je te l'ai prêté..." Suivent alors les explications quant à la signification du mot voler et du mot prêter. La maman du copain encouragera son fils à redonner le camion... le copain, lui, jettera, fort probablement son camion par terre en disant:" il est pas beau ton camion... ze le veux pas ton camion... " Il sera certainement très fâché à son tour.

 

Le copain qui ne supporte pas d'être dépouillé et face à son dépit, trouve une solution pour se détourner de sa propre culpabilité en dénigrant le camion. Le petit quant à lui, aura découvert que l'agir valait mieux que le réagir, les cris et la colère. En parlant, en exprimant avec la parole ses sentiments, il peut obtenir gain de cause. Il réalisera qu'il a sa place aussi, dans la société qui l'entoure. Il existe.

 

Simples à comprendre et simple à appliquer, ces « bons outils », des attitudes, des mots qui construisent!

Les Ateliers à visée thérapeutique

C’est passer de l’angoisse et de la dépression à la vie qui est capable de recevoir, de garder ou de redonner tel un vase à l’émail chatoyant !

 

Ecoute

Un lieu protégé où l’Ecoute est privilégiée est un lieu hors du bruit. Un lieu où le temps semble s’arrêter. Un lieu enfin où il y a de l’attention et de la réceptivité à écouter le corps, l’histoire, le cœur.

 

Partage

Le partage authentique, sans l’attente d’un retour est pour la plupart d’entre nous, inhabituel. Il ne se concrétisera véritablement que lorsque les participants aux Ateliers auront pris conscience que le regard des autres ne se pose pas en jugement sur eux, qu’ils n’ont rien à prouver et rien à devoir.

 

Témoignages

 

Il peut m’aimer et détruire ce que j’ai de plus cher

 

Pour la nième fois, la petite fille de quatre ans court vers sa maman, sa poupée de chiffon a encore perdu un bras. Cette poupée avait déjà bénéficié de nombreuses réparations de la part de la maman. Le père qui assiste à la scène est excédé de ce qu’il faille à nouveau réparer cette poupée usée et sale de surcroît. Il attrape la poupée de son bras valide, ouvre la porte du fourneau et y jette la poupée qui se met à brûler, sous les yeux horrifiés de sa petite maman.

 

Pour l’adulte, il s’agit d’un acte de salubrité : la poupée était vieille et la mère y avait suffisamment peiné. Il suffisait d’acheter une nouvelle poupée, un point, c’est tout.

 

Pour l’enfant, c’était toute sa petite enfance, l’amie à qui elle avait tout confié : ses joies et ses larmes, qui s’en allait en cendre… et c’était son papa, celui qui avait tous les droits sur elle, celui qu’elle aimait, qui avait fait ça….

 

Cette femme suite à ce qu'elle avait vécu enfant, était dans l’incapacité de faire confiance à un homme; cette incapacité était liée à son inconscient qui, tel un disque dur, avait enregistré l’image du père jetant la poupée dans le feu.

 

Cette image lui avait transmis le message suivant : « Il peut m’aimer et détruire ce que j’ai de plus cher ». La raison pouvait lui dire que tous les hommes ne seraient certainement pas ainsi, mais son inconscient lui donnait un autre message : « Méfie-toi ! »

Il est intéressant de découvrir que la Bible fait également référence à cette réalité bien avant la découverte des mécanismes psychologiques : « C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. »

 

C’est ce qui est dans le psychisme, plus que l'intellect, qui semble influencer l’attitude, les réactions, les paroles et les actes. Pour plus de détails, lire le texte concernant les parties brisées du cœur que l’on appelle aussi les Etats Altérés de la personnalité. Le dicton dit : « le cœur a des raisons que la raison ne connaît pas ». La raison ne peut les reconnaître, parce que les Etats Altérés sont liés à l’inconscient, aux affects, et non pas à l’intelligence.

 

Une démarche qui oblige l’autre à changer de comportement avec sa tête, intellectuellement, sans que son cœur n’ait été touché, ni que ce soit le fruit d’une conviction, finit tôt ou tard par produire la frustration, puis la colère. A son tour, la colère, si elle ne peut pas s’exprimer engendrera la dépression.

 

Cécilia Ringer

 

 

Une vraie démocratie

 

Avant d’entendre CHANGEZVOUS à ce sujet, j’avais le cliché suivant : des discussions sans fin pour des hommes surtout et beaucoup de temps consacré pour prendre une décision ou rendre un jugement dans une société villageoise. Là on écoute les sages et on avance ensemble.

 

Maintenant après avoir entendu et vu Dr Alpha Grace nous enseigner et nous démontrer la Palabrathérapie, je vois d’autres aspects de cette pratique africaine. La Palabrathérapie donne le moyen de s’exprimer à toute personne qui en éprouve le besoin dans un contexte de liberté et de respect. Elle est le reflet d’une démocratie réelle où chacun des individus a la même importance.

 

Le rôle du modérateur est très important car c’est lui qui donne la parole et il doit faire preuve de respect et d’attention pour chacun. En outre, sa capacité à reformuler l’avis des uns et des autres conforte les intervenants qui se sentent compris et écoutés, chose rarissime dans notre société européenne.

 

Le modérateur ne prend pas parti, il anime le débat quitte à provoquer des réactions sans toutefois chercher une dispute. Le but comme le résultat de la Palabrathérapie est de faire avancer un consensus et de pouvoir prendre des décisions sages car, comme le dit la Bible, plus le nombre de conseillers est grand, plus sage est la décision.

Eugene Badoit

 

 

Canaliser la violence

 

La Palabrathérapie, ce n’est pas seulement un cours sur la communication non-violente (CNV) C’est une approche, une formation fondamentale, essentielle de communication pour entrer en relation avec l’autre. Par là même, j’apprends à me connaître, à trouver mon rythme.

 

C’est accueillir l’autre dans ce qui le constitue et c’est aussi se laisser toucher, traverser par la parole de l’autre, tout en se respectant soi-même. La Palabrathérapie m’apprend, m’oblige à considérer la personne qui est en face de moi en tant qu’un être humain différent de moi.

Donc pour moi, il s’agit d’entrer en contact avec tact sans plus avoir envie de lui casser la gueule. Je fais l’apprentissage de pénétrer son univers sans le violer ! Synonyme d’ouverture vers l’extérieur de soi, je prends conscience de sa problématique sans la mélanger avec la mienne. D’où pour moi, un second apprentissage qu’est la distanciation, la différenciation.

 

En deux mots : nos deux mondes parfois s’entrechoquent ! Ce qui me plaît dans cette manière de communiquer, est que la non-violence demeure une forme de violence vis-à-vis de l’autre parce qu’il n’est pas question de compromis et ce qui doit être dit et entendu de part et d’autre l’est ! C’est la grande force des non-violents tels que Gandhi, Nelson Mandela ou Martin Luther King.

 

Comme le dit si bien mon professeur Dr Alpha Grace : « On ne négocie pas avec le mensonge, on le dénonce. » En pratique, j’apprends donc à m’adapter à différents combats. La Palabrathérapie, c’est se dire sans m’oublier à me dire en lien avec l’autre. C’est se lier… me lier à, se relier… me relier à… sans la folie de la fusion qui ne considère ni ne respecte nos identités respectives.

 

La Palabrathérapie est la canalisation de ma violence, car chez moi la puissance verbale remplace l’action physique et ceci me cadre tout en me libérant. Au travers du but de la Palabrathérapie, je cherche à rencontrer, autant que possible pour moi, un accord, une résolution à ce qui nous oppose voir à nos conflits larvés ou ouverts. La Palabrathérapie permet de mettre à plat ce qui déconne pour le régler.

Chantal-Virginie Krebs

 

Une posture d’attente

 

Je perçois la Palabrathérapie comme lieu d’échanges. Disposition de soi, dont le but est de permettre à chacun de s’exprimer avec respect du temps de prise de parole et d’écoute attentive de l’autre.

 

La Palabrathérapie, c’est le lieu où l’on adopte une posture d’attente et d’accueil de ce qu’est l’autre, de ce qu’il a à nous communiquer. La mise en mouvement d’idées, problématiques, …, où la focale est mise sur le possible des solutions émergentes de ce cadre. Cadre avec le médiateur, posture du « je » qui est, et du « je » qui écoute.

Rachel André-Willemins

 

 

4 CLES POUR VOTRE CHANGEMENT !

 

Nous vous présentons les 4 clés ChangezVous, un cursus à visée thérapeutique

 

Clé n°1 : Découvrir sa véritable identité

En Ateliers de groupes ou en entretiens individuels. Cette étape va permettre de découvrir quels sont les messages reçus, de faire le deuil de ses espérances, de découvrir sa véritable personnalité. Un constat d’échec est le point de départ du chemin qui va conduire à la vie! Cela peut être douloureux, difficile, des colères peuvent s’exprimer, mais c’est possible.

 

Clé n°2 : Oter les verrous

Un soin sur les conséquences spirituelles des traumatismes, qui font verrou pour une pleine créativité.

 

Clé n°3 : Intégrer les parties brisées de l’âme

Un soin spécifiques sur les parties brisées du cœur, qui elles, auront besoin d'une attention toute particulière et d’intégration intérieure et personnelle… Tout en douceur.

 

Clé n°4 : Vivre en société

Apprendre à écouter, formuler, exprimer, sortir de l’opposition, apprendre à entrer dans la confrontation pacifique, simplement à vivre en société. Une pratique, que l’on aime appeler « la Palabrathérapie» qui va permettre d’entrer dans la vérité de l’autre comme dans la sienne propre. La vérité, celle de l’autre comme la vôtre, va être mise en lumière et comprise non par opposition, mais par confrontation.

 

 

CLE 1 - DECOUVRIR SA VERITABLE IDENTITE

 

Thérapie de groupe & Musico-Art-thérapie - Ateliers Ecoute et Partage

 

Qu’est-ce que les Ateliers?

Selon le petit Larousse, c’est un local où travaillent des artisans, mais c’est aussi l’ensemble des personnes qui y travaillent, puis un groupe de travail. Cependant, l’idée prédominante contient les deux définitions. L’Atelier définit un lieu où l’on peut travailler ensemble.

 

Devenir artisan de son histoire, en relation avec les autres, dans un lieu protégé. Ceci vient non seulement de ma première formation de céramiste, mais aussi d’une réflexion plus éthique sur le sens des choses. Déjà en tant qu’ami d’une céramiste, je m’interrogeais sur le mystère des matériaux qui se transforment et des gestes qui favorisent l’émergence d’une œuvre ou qui détruisent cette même œuvre.

 

L’artiste est mis au premier plan dans la réussite d’une œuvre d’art. Pourtant, si le matériau ne répond pas, s’il est réfractaire à la démarche, il est impossible pour l’artisan de le contraindre au changement. Je le ressens ainsi dans l’Atelier à visée thérapeutique. C’est un contrat de confiance, une marche en commun, un échange de compétences. Si un céramiste ne respecte pas son argile, son stade de maturité, sa texture, il ne peut espérer en tirer quelque chose.

 

Les Ateliers à visée thérapeutique

C’est passer de l’angoisse et de la dépression à la vie qui est capable de recevoir, de garder ou de redonner tel un vase à l’émail chatoyant !

 

Ecoute

Un lieu protégé où l’Ecoute est privilégiée est un lieu hors du bruit. Un lieu où le temps semble s’arrêter. Un lieu enfin où il y a de l’attention et de la réceptivité à écouter le corps, l’histoire, le cœur. Tout n’est pas forcément verbalisé. Le corps, des gestes, un dessin, un modelage, peuvent exprimer plus profondément et sans effort ce qui habite au plus profond de soi-même.

 

Partage

Le partage authentique, sans l’attente d’un retour est pour la plupart d’entre nous, inhabituel. Il ne se concrétisera véritablement que lorsque les participants aux Ateliers auront pris conscience que le regard des autres ne se pose pas en jugement sur eux, qu’ils n’ont rien à prouver et rien à devoir.

 

Les autres sont là pour eux. Ils sont les artisans de leur histoire. Ils découvrent que l’Autre peut être un autre que celui qui effraie ou qui séduit. Le regard peut trahir. L’image peut cacher la vérité. L’Autre peut être si proche, plus proche que ce que l’imaginaire avait fait craindre. L’histoire est si ressemblante et les douleurs même plus fortes que celles qui sont familières. En effet, ensemble il est possible de se soutenir et de s’encourager. L’Ecoute devient alors partage.

 

Parler de soins laisse sous-entendre qu’il y a eu blessure. Pour que le développement affectif puisse se faire, un enfant a besoin de sécurité en priorité. Malheureusement, on parvient rarement à l’âge adulte sans qu’un événement ou une personne en particulier ait été la raison d’un choc émotionnel. Pour l’adulte, il peut s’agir d’un événement d’apparence mineur, mais qui, dans le cœur d’un petit enfant, aura l’effet d’une bombe.

 

Psychothérapie?

En grec, therapeia veut dire soin. Therapeo signifie prendre soin de, servir, être serviteur. Therapeuein ten Psychen veut dire soigner l’âme.

Psyché = a/ souffle b/ souffle de la vie, d’où l’âme, l’être vivant, la personne. Un cœur brisé a besoin de soins. La médecine parle des suites aux réactions d’effroi et d’angoisse correspondant à des expériences de déliaison brutale des grandes fonctions psychiques qui se trouvent dissociées.

 

 

CLE 2 - OTER LES VERROUS

L’Opération à Cœur Ouvert !

Dans le cadre d'une approche intégrative de la personne, pneumato-psycho-somatique, c'est à dire, esprit, âme et corps, l’intervention OPACO (Opération à Cœur Ouvert) est plus particulièrement liée aux conséquences spirituelles des suites de traumatismes, d'abus, de violences et de négligences.

Un traumatisme ouvre la porte aux transmissions trans-générationelles. Elles sont au centre de l’intervention en plus de ce qui provient de l’impact des choix personnels.

 

Les conséquences sont parfois inattendues ;

Cauchemars, réveils brutaux, en sueur, visions nocturnes, douleurs diffuses, maladies de la peau, migraines, douleurs récurrente du dos, insomnies, mélancolie, dépression, pensées de suicide, stérilité, impression d'entendre des bruits ou de voir des choses qui semblent de l'ordre de l'irrationnel, etc. Elles ont comme corollaire, d’handicaper l'accès à une pleine guérison, autant psychique que physique. Conformément au choix éthique du ChangezVous, l’intervention tient compte du fait que l'être humain est une créature unique dont la vie a un sens et qui est solidaire de la société.

 

Contenu

Le cœur est au cœur du problème, puisqu’il s’agit bien de restaurer et de faciliter les relations affectives et sociales. C’est de l'abondance du cœur que la bouche parle. C'est ce que les participants découvrent tout au long de l'Atelier Ecoute & Partage à visée thérapeutique. Les comportements d'aujourd'hui, les réactions émotionnelles sont étroitement reliées au premier abus, à ce qui a brisé notre cœur en mille miettes.

 

Marcel Pagnol l’a bien compris, en faisant dire à César : « Tu me fends le cœur» avec comme résultats, l'insécurité, la honte, la culpabilité, le mépris de nous-même et des autres. La découverte des responsabilités individuelles est souvent une étape cruciale et libératrice pour la personne victime de violences. Elle réalise sa vraie identité et sa capacité à décider, à faire des choix, à prendre autorité. Elle prend alors conscience progressivement de ce qui l’entrave.

L’objectif, c’est de vivre et non plus de survivre ! Vivre libre de toutes entraves. L’Opération à Cœur Ouvert !

 

Cette intervention est très importante dans le processus de guérison des syndromes post traumatiques, c’est un passage clé, cependant elle ne suffit pas à ce qu’un changement durable soit opéré. Pour qu’une intervention soit pleinement efficace, il est souhaitable que la personne connaisse les origines de ses traumatismes et ait effectué un travail de deuil sur elle-même. Ce travail se fait dans les Ateliers à visée thérapeutique.

 

L’approche proposée est basée sur deux axes.

Le premier et une prise d’autorité sur ce qui occupe la personne en ne lui permettant pas d’être elle-même complètement. C’est une intervention de quelques heures, liée à un processus bien défini et qui demande d’être rigoureusement suivi.

 

Le deuxième est une reconnaissance des parties altérées du morcellement de la personnalité, conséquences directes des traumatismes. Un travail de reconnaissance, puis de restauration suivi d’une réintégration selon le plan originel de ce que l’on pourrait nommer la vraie personnalité, termine ce travail.

L’intervention est délicate et demande des intervenants bien formés et qui manifestent une réelle sensibilité à cette approche. Il est fréquent que cela demande plusieurs séances de travail.

 

Il est capital aussi que les personnes qui ont bénéficié d’une intervention tiennent fermement l’acquis, réagissant immédiatement lorsque des anciennes manières de penser ou d’agir émergent. C’est une vie de discipline, particulièrement au début, dès après l’intervention, qui permettra de tenir ferme et de développer ses relations affectives, sans être prise au piège de réactions émotionnelles incontrôlées. Par la suite, celà devient un acquis.

 

Très souvent, une grande fatigue, mais passagère, suit l’intervention. II sera donc prudent de ne pas prévoir des activités particulières le même jour. Il arrive aussi que certaines personnes aient des envies de pleurer, de la colère ou vomissent, etc., ne pas s’alerter de tels phénomènes qui sont liés aux Etats Altérés et demandent une intervention particulière mentionnée sous la clé No 3, "Intégrer les parties brisées de l’âme".

 

Dans la mesure du possible, l’intervention sera précédée par des Ateliers à visée thérapeutique, donnant ainsi plus de chance de succès à l’intervention. Une perspective intéressante pour baisser les coûts de la santé !

 

CLE 3 - INTEGRER LES PARTIES BRISEES DE L'AME

 

Un soin sur les parties brisées du cœur, qui elles, auront besoin d'attentions spécifiques en soins et d’intégrations intérieures et personnelles… Tout en douceur.

 

Historique

L’appellation de ces parties brisées a changé au cours de ces dernières années. Les milieux concernés ont d’abord parlé de désordres de personnalités multiples, d’états altérés, d’identités dissociées. Elles sont aussi appelées Alters ou Autres et actuellement elles sont nommées simplement aides, " parties" ou parties brisées. Au CHANGEZVOUS, nous avons choisi de les nommer ETALS comme abréviation de (Etats Altérés).

 

Les parties brisées sont en quelque sorte un mécanisme extraordinaire mis en place à l’intérieur de notre cerveau émotionnel, qui permet de survivre malgré des chocs émotionnels importants. Au CHANGEZVOUS, depuis une dizaine d’années, nous avons conscience de l’existence dans notre être intérieur de protections particulières de l’âme, de nos affects. II ne s’agit pas de résilience, bien que le rôle de ces parties brisées puisse y faire penser. Nous en reparlerons plus loin. Au cours de ces dernières années nous avons pris progressivement conscience non seulement de la raison, du pourquoi de leur existence, mais aussi de la façon dont on peut aller à leur rencontre et intervenir en leur faveur.

 

Nous sommes arrivés aujourd’hui à la conclusion, suite à ce que nous avons expérimenté dans le cadre des prises en charges de CHANGEZVOUS, que la majorité des gens sont concernés par cette problématique. C’est une part de douleur et de temps qui est, en quelque sorte mise à l’écart de notre moi central, une part de nous qui a sa propre personnalité, ses propres peurs, ses propres colères, vivant parfois avec une certaine autonomie, mais toujours avec le but de protéger la personne centrale.

 

Si ces parties brisées n’avaient pas été créées, le souvenir du traumatisme tournerait sans fin, comme une vidéo dans les pensées de la personne. Mais ce cadeau est aussi handicapant. Il peut provoquer des troubles du comportement, selon l’intensité et la répétition des événements traumatiques. Les processus de protection mis en place peuvent aller de la simple dissociation à une ou plusieurs identités séparées. Le plus souvent, ces processus se mettent en place dans les 6 premières années de vie, c’est pendant cette période que l’enfant est le plus vulnérable.

 

Qu’est-ce qui caractérise les parties brisées?

1- Ces parties prennent tour à tour le contrôle du comportement de la personne.

2- La personne a souvent une incapacité à évoquer des souvenirs personnels.

 

Cette incapacité est trop importante pour s’expliquer par une mauvaise mémoire. Dans les caractéristiques les plus courantes liées aux troubles d’identités, on peut mentionner :

- La dépression

- Le désordre du sommeil

- Des changements fréquents d’humeur

- Des attaques de panique

- Des tendances au suicide

- Des phobies

- Des maux de tête

- Des souvenirs envahissants (flashbacks)

- Des pertes de mémoire, de l’amnésie

- De l’anxiété

- D’autres caractéristiques liées aux troubles d’identités sont:

- Des changements dans l’écriture

- Un besoin de changer souvent de vêtements pendant la journée

- Une possibilité d’entendre des voix de façon interne

- De l’automutilation

 

Cependant, la personne démontre habituellement de grandes facultés intellectuelles. Dans le cadre de mon travail avec l’équipe du CHANGEZVOUS, je constate aussi souvent que des parties ont été formées très tôt, déjà pendant la grossesse de la mère, par exemple, s’il y a eu des pertes de grossesse, des pensées ou des tentatives d’avortement de la part de cette maman.

 

Je vois et j’ai observé aussi des parties brisées qui vont adopter une identité opposée à la personne, par exemple, si les parents sont déçus du sexe de leur enfant, ils auraient aimé une fille plutôt qu’un garçon ou vis et versa, ils auraient aimé un garçon plutôt qu’une fille. Cette identité va tout faire pour que l’enfant plaise, soit accepté par les parents et qu’il adopte un comportement masculin ou féminin.

 

Bon nombre de troubles de l’identité, voire même de l’homosexualité peuvent être résolus lorsqu’on s’occupe de ces parties. A l’heure actuelle où les troubles du comportement liés à une identité morcelée sont de plus en plus fréquents, il serait intéressant de se pencher plus avant sur cette question qui concerne aujourd’hui de nombreuses personnes, beaucoup de jeunes ont en effet des comportements à risques, au niveau de leur sexualité et éprouvent des difficultés au niveau de leur identité sexuelle.

 

Beaucoup de femmes abusées ont pensé que si elles avaient été un garçon, ce qui leurs sont arrivées auraient pris un cours différent si elles avaient pu se battre, être fortes, se protéger – et dans leurs pensées, elles voient les femmes et les filles comme faibles et les hommes comme des êtres forts, donc, enviables.

 

Quelles sont les différentes sortes de parties brisées et leur rôle ?

Il y a des identités de douleurs ou des parties qui représentent des enfants du même sexe d’autres sont des parties de sexe opposé.

Des parties protectrices qui ont généralement plus de 10 ans

Des parties adultes qui sont là pour maintenir la personne dans le déni de ce qui s’est réellement passé ou qui aident résolument la personne à mener sa vie d’adulte.

 

CLE 4 - VIVRE EN SOCIETE. LA PALABRETHERAPIE

 

Problème et réponse :

Vous n’arrivez pas à discuter avec votre conjoint ?

La communication avec vos proches est difficile à gérer ?

Dans le cadre de votre travail en particulier et celui de la vie en général, vos relations vont mal ?

Vous cherchez comment sortir de cette situation de crise de communication humainement invivable ?

 

Oui, grâce à la Palabrathérapie que nous expérimentons au CHANGEZVOUS, nous pourrions de concert vous aider à pacifier vos relations et vivre une communication saine et harmonieuse avec votre entourage.

 

Description de la Palabrathérapie :

La Palabrathérapie est la médiation orale, pour la gestion de la communauté petite ou grande. Elle est un outil efficace permettant de répondre aux besoins d’être et de vivre en harmonie avec autrui ; de (re) construire l’identité disloquée.

 

Elle est une puissance qui désarme et démonte les mécanismes de violence manifestes et/ou subtiles qui infestent les relations entre les femmes/hommes, les communautés humaines, les cultures. Bref, la force thérapeutique de la Palabrathérapie s’adresse à l’individu, au couple, à la famille, la communauté, etc.

La Palabrathérapie permet de se comprendre et comprendre l’autre.

 

C’est un cadre propice qui facilite la résolution harmonieuse des conflits. Elle vise la paix et la réconciliation entre les gens. La Palabrathérapie est un tout dont la Médiation constitue un des aspects fondamentaux. Une fois le contrat (l’accord) établi, le processus doit être poursuivi jusqu’au bout, sauf en cas de changement de la décision des requérants.

 

Quelle est la spécificité de la Palabrathérapie ?

La tradition ancestrale africaine insiste sur le parler vrai. Autrement formulé : la parole donnée, échangée et/ou déclarée en présence de la communauté est sacrée. Par effet de cohérence, elle doit être tenue et respectée.

 

 

 

 

Dr Alpha Grace

Dr Alpha Grace @ Tous droits réservés 2000 - 2018

Les opinions et convictions exprimées dans ce site sont exclusivement celles de l’auteur et ne doivent pas être citées ou référenciées sans son autorisation ou son accord préalable, s’il vous plaît. Merci de votre compréhension.