Bienvenue

Alpha Grace, l’homme qui dérange

Dr Alpha Grace

L'appareil est en marche...

Maintenant, je sais que la vérité a une telle puissance, que rien ne peut lui résister et qu’elle est très dangereuse. Ensuite, je sais que mes idées vont tester la patience de la colère et la violence des hommes de science, la religion et l’histoire, dans le monde entier. Je sais que du fait de mes idées et prises de position, je prends d’énormes risques, que ce soit face à l’individu, à la société et aux patrons, aux gouvernements et institutions des puissances mondiales dans l’économie, à la religion, les recherches et découverte !

 

Ce que j’ai commencé ne peut plus être arrêté ; une énergie nouvelle est libérée de l’univers, un esprit de révélation, de raison et d’inspiration est mis en motion, qui va impacter le monde et remettre l’Infini en tout, pour tout et devant tout.

 

Aimez votre vie, c’est le seul bien que vous ayez !

J’ai une grande passion, celle d’aider les autres et je crois que si vous êtes comme moi, vous êtes aussi toujours à la recherche des façons de le faire. Vous avez probablement aussi un rêve, une vision que Dieu a placée dans votre cœur, pour faire une différence importante dans notre monde, et qui laissera un héritage aux générations à venir.

 

Cette plate-forme est pour le rêveur qui ose rêver, l'entrepreneur qui mange des obstacles pour le déjeuner et un endroit où les passions, les gens et la vie, entrent en contact. Mon objectif est de réaliser de bonnes actions dans ce monde. Je crois en cela et j’aimerai que vous vous joigniez à moi. Aux yeux des hommes, j'étais sans espoir, sans valeur et bon à rien! Mais pour Dieu, je suis son chef-d'œuvre, voilà pourquoi il m’a choisi et m'a oint!

 

Les Suisses particulièrement, comparés aux autres peuples d'occident, n'aiment pas être instruits par d’autres, surtout s’il s’avère que cet autre est un Africain et si de surcroît, s’il est une personne à la couleur de peau foncée! Excepté et à condition bien sûr que celui à qui il sera accordé le droit de monter sur leur podium se devra bien entendu, se confondre en spectacles d'imbécilités. Ce que je ne ferai jamais devant une quelconque assemblée, ni pour quelque raison ou intérêt que ce soit ; chez moi, ce sont les sots qui attisent et propagent les moqueries.

 

Pourquoi devriez-vous m’écouter

Pourquoi n’avons-nous pas réussi à faire sortir les gens, le meilleur ? C’est parce que nous avons été éduqués à devenir de bons travailleurs, plutôt que d’être des penseurs créatifs. Les étudiants au corps et l’esprit agités, loin d'être cultivés pour leur énergie et leur curiosité - sont la plupart du temps ignorés ou même stigmatisés, cela entraine des conséquences terribles dans la société qui les traites d’anormaux. Je constate qu’aujourd’hui, la société forme et éduque les gens en dehors de leurs créativités ; cela est un message d’une résonance très profonde.

 

En tant que chercheur multiculturel et visionnaire, j’ai eu l’occasion de diriger plusieurs enquêtes et des études et même un comité consultatif, en 2006, sur l'éducation créative et culturelle des enfants migrants en Suisse ; une enquête qui a révélé l’importance de la créativité culturelle dans le système éducatif et l'économie, pour la Suisse de demain.

 

Je plaide pour un changement des paradigmes et des approches du présent système éducatif industriel profiteur et massif qui est dépassé et devenu violent et propose une approche hautement personnalisée et organique, qui tire sans précédent sur des ressources technologiques et professionnelles d'aujourd'hui pour engager tous les élèves et former une nouvelle génération de penseurs créatifs. Nous avons assez élevé des moutons qui doivent toujours suivre et brouter d’herbe sans la déguster ! Il nous faut des hommes et des femmes qui vont engager leurs générations avec courage, intégrité et passion et impacter leurs avenirs sans avoir à puiser dans les velléités des doctrines mensongères, dominatrices et manipulatrices!

 

Humiliation m’a rendu plus fort

Si vous me demandiez ce que j’ai appris de mes erreurs et chutes ! Je vous répondrai comme toujours : de réfléchir, à tirer des leçons, oui les bonnes leçons et à repartir ! Ce n’est pas comme si je ne connaissais pas l’adversité ; le combat n’est pas une suite de joyeux moments. Mais c’est différent quand on se l’inflige soi-même.

 

Quelqu’un m’a écrit un mot qui disait: ne me dites pas à quelle hauteur ce gars est capable de sauter, dites-moi à quelle hauteur il saute après avoir été mis KO. C’est important la résilience. Je connais bien l’adversité, mais ce n’est pas pareil quand c’est personnel. Ce n’est pas quelque chose que je recommande.

 

C’est une de ces situations de la vie, où vous ajoutez une ou deux pierres à votre sac à dos, puis vous mettez un genou à terre pour rassembler vos forces et repartir. Ma réaction face à ces échecs si l’on peut ainsi les nommer, me fait toujours rebondir sur mes pieds, plutôt que de me briser, même si cela était le but ; je deviens et suis réellement persuadé de mes systèmes de valeurs et de convictions, même s’il est très fatigant de se heurter toujours et encore aux barrières.

 

Ces expériences m’ont appris à me poser les bonnes questions face à chaque défi de vie auquel je me suis confronté. Je deviens plus sensible, rempli de compassion et je dispose d'une forte compréhension de la vie à cause des détresses que j’ai pu surmonter, les échecs, les souffrances, le combat intérieur et les pertes vécues.

Tout au long de mes expériences, je me laisserai découvrir par vous; tour à tour le penseur et l’écrivain itinérant, l’éducateur, l’organisateur, l’inventeur, le prédicateur, le visionnaire et surtout un pan de ma personnalité qui vous laissera une impression, des plus profondes.

 

Vous pourriez être frappé par la multiplicité de mes aspects et par l’équilibre que j’ai pu réaliser entre autres : le méditatif et l’homme d’action, le passionné de la parole révélée de Dieu et de l’action sociale, le fondateur des organisations, l’orateur mondialement connu et pourtant l’un des fidèles du Christ, le révolutionnaire,

le plus humble.

Vous pouvez comprendre que j’exerce par ma vie, ma foi et mes actions, mes prédications, une influence très profonde et durable sur mes contemporains. Profondément intuitif et charismatique, j’ai visité de nombreux pays et communautés religieuses, mosquées, temples hindous et des églises, enseignant la parole révélée de Dieu avec puissance et priant pour les malades.

Notre siècle et les générations futures ont besoin plus que toute autre chose, d’hommes et de femmes équilibrés, fondés dans l’histoire, la révélation, la sagesse et mettant cette connaissance et science en pratique.

"Tu dois être le meilleur des meilleurs, mon fils !"

Mon père que je n'a jamais connu

la suisse en carte

Aucune génération ne peut léguer à celle qui lui précède ce qu’elle n’a pas.

 

Vous aurez beau encadrer les programmes et discours à votre guise; quand bien même vous auriez planifié et rapporté ad nauseam, si nous sommes sceptiques, nous n’enseignerons que le scepticisme à nos élèves.

 

Si nous sommes fous, nous ne transmettrons que folie, si vulgaire que vulgarité, si saints, que la sainteté, si héroïque, que héroïsme. Rien de ce qui n'a pas été dans les enseignants ne peut découler sur leurs pupilles.

 

Si nous admettons que l'homme qui ne connaît lui-même pas le Grec, ne saurait enseigner le Grec sous sa forme authentique; Alors, il est également certain que l'homme dont l'esprit a été formé dans une période de cynisme et de désillusion, ne peut enseigner l'espoir ou le courage.

EXPERIENCE

pourquoi celui qui vient d'ailleurs fait tellement peur aux Suisses

 

Que vous soyez ici ou d’ailleurs, ici vous êtes d’ailleurs

 

Je parle ou écris non pas parce que j’ai la force de parler ou d’écrire, je parle et j’écris parce que je n’ai plus la force de garder le silence face à l’injustice. Aucune faute n’est oubliée tant que la conscience s’en souvient.

Ne rien dire devant tant d'injustice c'est comme prendre le parti de faire perdurée indéfiniment cette machine infernale à broyer l'autre. Or, la conscience ne peut être en repos si rien n'est fait, face à la souffrance du moi intérieur. Cette souffrance est pire que la souffrance physique.

 

C’est chez moi ici, mes amis ; ma famille mon avenir est là. Mais le système me regarde comme un étranger, un indésirable ! Oui bien sûr, les migrant-e-s ne sont estimé-e-s qu’en fonction de leur utilité pour la Suisse. Ce n’est pas seulement le cas pour les nouveaux arrivants, mais aussi pour nous qui sommes là depuis longtemps, de la/du migrant-e de deuxième génération naturalisé-e, aux sans-papiers ou aux illégaux.

 

Auparavant, nous étions appelé-e-s "étranger-ères", maintenant, nous sommes " issu-e-s de l’immigration". La désignation change, mais les discriminations, la xénophobie et le racisme restent. Cependant, nous ne sommes ni un problème ni un facteur coûts-bénéfices pour la Suisse, mais plutôt des habitant-e-s de longue date qui participent à la construction et à la vie de ce pays.

 

C’est pourquoi nous demandons les mêmes droits et la fin des discriminations politiques, culturelles et institutionnelles. Et ce, bien que la Suisse soit depuis longtemps déjà, un pays empreint par la migration et tributaire de l’immigration en matière d’économie, de culture et dans le domaine social.

 

Il vient le temps où, le silence est une trahison, je vous dis de tout mon cœur, que je ne serai plus silencieux.

 

Je ne sais pas pourquoi celui qui vient d'ailleurs fait tellement peur aux Suisses! Ils sont pourtant les premiers à élaborer tous leurs plans du futur avec pour objectif principal, de profiter des étrangers pour leurs cotisations vieillesse, pour renouveler leurs populations vieillissantes, apporter des gènes sains et aussi pour faire les boulots de merde qu'ils pensent ne pas être faits pour eux.

 

La méconnaissance et l’incompréhension de l’autre nous poussent vers l’extrême, par rapport à notre manière de réagir face à une situation ou à un contexte. Il est très facile et rapide de fabriquer un coupable, pour masquer les méfaits; ce plaisir de leur passe-temps préféré pour faire plier l’immigrant qui ne joue pas le jeu, va bientôt être de courte durée de jouissance…Car tout finit par se payer, surtout dans ce siècle où le petit peuple n’entend plus se laisser faire. À bon entendeur !

 

Dans tout cela, ils ont totalement perdu de vue que l'autre, celui qui vient d'ailleurs, l’immigrant, comme ils les nomment en ce siècle, c'est aussi un être humain, comme eux, un étranger, comme chaque habitant de cette planète terre, avec un cœur rempli de rêves, des plans de vie à réaliser, une âme à contenter, mais surtout une vie qui n'appartient qu'à lui et dont la direction ne saurait être assurée par quelqu'un d'autre.

 

Chaque fois que nous avons travaillé, assemblés, ils ont dispersé. A chacune de nos constructions, leur courroux est monté d’un cran, au gré des humeurs du prince aux commandes. Toutes ces années sur les routes, nous avons été à la rencontre et au service des plus démunis et des sans voix ; nous avons approché et porté la cause des premiers aussi bien auprès des plus nantis que des ayant voix aux chapitres, les preneurs des décisions.

 

Rien ne semble vouloir bouger, les positions sont figées, nul ne sait à quel saint se vouer pour redonner un peu de la chaleur humaine à tous ces cœurs glacés d’indifférence. Aujourd’hui, je commence à sérieusement me poser la question de savoir, si ce sont des robots programmés qui donnent les ordres, des ordres du jour devenus obsolètes avec le temps, mais qu'entre-temps il n'y a plus personne qui soit capable de stopper tout ce gâchis, parce que manque la connaissance du passé, du présent, doublé d'un déficit total d'anticipation…

 

....nous vivons des temps incertains, des temps où beaucoup font semblant de savoir, mais au fait, ils ne sont pas très différents d'une personne lambda, à la seule différence que le premier dira je ne sais pas, et que le second dira et fera semblant d'en savoir un bout.

 

L’esprit STASI GESTAPO et la peur ont gagné. Dürrenmatt avait donc bien raison de relever que les Suisses sont les gardiens de leur propre prison ! Les abus ne seront évidemment ni évités ni punis... Depuis plusieurs années, la police judiciaire et les services de renseignements ont espionné mes conversations téléphoniques, emails et courriers. Le canton de Neuchâtel aurait dirigé une orchestration des affaires judiciaires en partant du service de renseignements financiers, pour récolter des informations dans les comptes en banque, les réseaux de mes clients et partenaires et ensuite les transmettre aux analystes des services criminels.

 

Le Canton de Neuchâtel n'est pas seulement l'œil de la confédération en ce qui me concerne, c'est aussi un moyen de piloter discrètement les dossiers sensibles ; des informations avaient été récoltées clandestinement puis remontées en "haut lieu"; force est de constater que malgré ses efforts acharnés, ils ont fini par renoncer à exécuter leur ultime jouissance, me liquider !

 

Les secrets inavouables du SEM

Nous dénonçons un vaste système mis en place par le Secrétariat d’État aux Migrations pour surveiller et détruire les organismes de la société civile et les associations considérées comme étant subversifs ou des rivaux.

 

La Confédération helvétique, ni républicaine ou démocrate, s’expose en pleine démagogie ignorantus par ses compromis avec les réseaux internationaux de trafics des êtres humains, des mariages forcés et arrangés, du terrorisme modéré, des barons de la drogue, des gains découlant de la main-d’œuvre moins chère des migrations forcées.

 

Bien trop de femmes africaines en Suisse parlent la même langue : Le silence. Victimes de toutes formes de violences, 61% d’entre elles restent muettes, rendant cette réalité invisible, avec des conséquences souvent tragiques. Brisons le silence et parlons-en avant qu’il ne soit trop tard. Non, aux violences faites aux femmes. Ne restons plus silencieux face à ces violences. Ensemble, poursuivons notre engagement !

ACTIONS CITOYENNES

Les difficultés, les ennuis, les couvées, tant au sens physique que moral s’y trouvent inscrites. Ainsi y verrons-nous à la fois : les maladies, les infirmités et l’entretien de notre corps. Mais aussi les servitudes vis-à-vis de nos semblables, car la vie n’est faite que d’échanges. Esclaves des autres ou tyran, tel est le sort des pauvres humains qui ne sont pas encore parvenus à la sagesse !

HIV/Sida & Africains

Campagne de sensibilisation

Considérons que nous avons été très pauvres pendant très longtemps, mais à présent, nous aspirons à une vie meilleure, nous avons envie d’avoir de l’argent et du pouvoir ! Je ne pense pas que cela soit mal vu et critiquables…

Migration & Securité

Conférences, études et recherches

Il est temps que les Occidentaux oublient tout ce qu’ils croient savoir sur les Africains, la plupart sont faux.

– J’en suis la preuve

 

Prédication

Science du Rhema

Une audience, rassemblée dans un but spécifique ou pour célébrer un événement particulier, présente par construction, un lien commun. Un bon orateur ne se contente pas de le savoir, il en tire parti.

Dr Alpha Grace

Les opinions et convictions exprimées dans ce site sont exclusivement celles de l’auteur et ne doivent pas être citées ou référenciées sans son autorisation ou son accord préalable, s’il vous plaît. Merci de votre compréhension.

Dr Alpha Grace @ Tous droits réservés